Notre politique : tolérance zéro

 

Nous tenons à souligner que la Résidence Vivre Ensemble applique rigoureusement une politique pour lutter contre la maltraitance envers ses résidents.

http://santemc.quebec/apropos/index.html.

Le tout implique des mesures facilitant le signalement des cas de maltraitance ainsi qu’un processus d’intervention sociojudiciaire.

Nous nous assurons de bien faire connaître cette politique à nos résidents, leur famille, leurs proches ainsi qu’à toute personne qui œuvre auprès d’eux (employé, bénévole, etc.). Nous nous assurons que nos employés/collaborateurs nous rapportent rapidement tous les cas de maltraitance afin d’en faire part aux professionnels du réseau de la santé. Nous nous assurons également de faciliter la dénonciation (commissaire aux plaintes, etc.).

Il y a maltraitance lorsqu’un geste singulier ou répétitif ou encore une absence d’action appropriée se produit dans une relation où il devrait y avoir de la confiance, et que cela cause du tort ou de la détresse à une personne. Il existe deux formes de maltraitance, soit la violence et la négligence, et elle peut être intentionnelle ou non.

Il existe différents types de maltraitance envers les usagers

 

  • Psychologique ou émotionnelle
  • Physique
  • Sexuelle
  • Matérielle ou financière (vol)
  • Violation des droits
  • Âgisme, c’est-à-dire de façon générale toute forme de discrimination envers les aînés
  • Organisationnelle, c’est-à-dire lorsque les politiques ou les procédures de la RI (ressource intermédiaire) peuvent créer du tort ou de la détresse aux usagers

En ce qui a trait aux mécanismes de surveillance à utiliser pour prévenir et lutter contre la maltraitance, nous permettons l’utilisation de caméras de surveillance par le résident dans sa chambre, aux conditions suivantes :

  • Le résident ou son représentant consent à l’utilisation de la caméra ;
  • Afin de ne pas interférer avec le droit à la vie privée d’autrui, les employés et les autres personnes dont l’image est susceptible d’être captée doivent être informés de la présence de la caméra ;
  • S’il y a un motif de croire qu’il y a un risque pour la santé et la sécurité du résident.

Pour en savoir plus sur notre politique tolérance zéro ou pour toute autre information

Contactez-nous